Royal Provenance

5 rue de Penthièvre 75008 Paris

Tél. 06 50 00 65 51

contact@royalprovenance.com

Porcelaines de provenance royale

Invité chez Marie BIANCARELLI

10 rue de Beaune 75007 Paris

Maxime CHARRON

Buste figurant la Duchesse d'Angoulême

En biscuit de Sèvres d'époque Charles X

Très beau modèle en biscuit figurant Marie-Thérèse de France (1778-1851), d'après le modèle de Bosio de 1825, sur un piédouche en porcelaine à fond beau bleu et filets or.

Très bon état.

Manufacture royale de Sèvres, époque Charles X, année 1829.

Marque en creux au revers du buste : M 29 n° 3 et Mf pour le sculpteur Louis Mascret fils, actif à Sèvres de 1825 à 1864.

Marque peinte sous le piédouche : C couronné en bleu daté 29 pour 1829, marque du doreur Noyez datée de juin 1825 et marque du fond bleu daté de 1829 en vert.

H. 36 cm.

 

Provenance

Collection de Jules-Emile Chauvizé, directeur financier de la Manufacture de Sèvres de 1913 à 1927.

 

Historique

Marie-Thérèse-Charlotte de France était la fille et l'aînée de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Née en 1778, emprisonnée pendant la Révolution mais finalement libérée, elle épouse en 1799 son cousin germain le duc d'Angoulême, fils aîné du comte d'Artois,

futur roi Charles X.

Après la Restauration, l'usine de Sèvres continue de produire des bustes de la famille royale, et des exemplaires de la duchesse d'Angoulême sont réalisés à partir de 1825, d'après un modèle du sculpteur François-Joseph Bosio, qui reçut le titre de baron cette année-là.

 

Oeuvres en rapport

D'autres exemplaires sont au Louvre (OA 11376), au Musée des Arts Décoratifs (marqué m.29 n ° 3) et au Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux.

Voir: Musée du Louvre, Nouvelles acquisitions du département des Objets d'Art, 1990-1994, p. 266.

Unique vase en porcelaine de Sèvres au profil d'Eugénie, dénommé :

Vase Lesbos 1ère grandeur au portrait de l’Impératrice.

À fond céladon, à décor en pâte sur pâte d’un médaillon au profil de l’impératrice Eugénie sur la face principale, le revers orné d’un nœud enrubanné surmontant un médaillon laissé vierge (orné vraisemblablement à l’origine de son chiffre), les anses à décor de bustes de femme, reposant sur piédouche. Manufacture impériale de Sèvres, 1860. Marqué.

H. 63 cm.     Bon état (léger désaxement), restauration au col.       

Provenance :

Villa Cyrnos, résidence d'Eugénie de Montijo, ex-impératrice des Français (1826-1920).

 

Historique :

La forme de notre vase fut élaborée en juillet 1860 (Archives MNC, Sèvres, Appréciation des pièces en blanc et en fonds, juillet 1860 (folio 187), avec un total de frais de fabrication de 224,60 francs). Semble-t-il unique, puisqu'aucun autre exemplaire n'en est fait mention dans les archives, il sortit au magasin de vente de Sèvres le 7 mars 1868 (Arch. MNC, Sèvres, Vv7, 67-7 : "1 vase lesbos 1ere fond sur émail décor en or (sic) médaillon de l’Impératrice - 650 frs").

Sans doute non terminé et n'ayant pas trouvé de destination avant le 4 septembre 1870, date de la chute de Napoléon III, il resta alors dans les réserves de la manufacture de Sèvres (Archives Nationales, AB XIX 3347 : "État des pièces de porcelaine avec portraits, chiffres ou attributs de la famille impériale existant dans les magasins de la manufacture : 1 vase de lesbos fond céladon, médaillon et chiffres de SM l’impératrices, en pâte blanche.").

Le 12 janvier 1899 fut rendu un jugement ordonnant la restitution à Eugénie de 452 pièces de la manufacture de Sèvres, qui seront données le 17 juin au représentant de l’Impératrice, Firmin Raimbeaux (1834-1916) (voir La liste civile de Napoléon III, page 435 et Arch., Sèvres, Vaa 8, f° 174 v° : "À M. Raimbeaux, au nom et comme représentant de l’Impératrice. Restitution des pièces de porcelaine fabriquées avant le 4 septembre 1870 ayant un caractère d’intimité pour la famille impériale et appartenant à la liste civile : 1 vase lesbos fond céladon médaillon l’Impératrice 650 fr.").

Eugénie décida alors de le placer dans sa villa Cyrnos, construite en 1892 par Hans-Georg Tersling au Cap Martin, en date du 25 juillet 1900 (Archives Nationales, AB XIX 3347 : "Liste des vases de Sèvres à envoyer à la villa Cyrnos : 1 vase dit de lesbos, fond céladon avec médaillon l’impératrice Eugénie en application pâte blanche sur l’autre face le chiffre (sic), forme oeuf- tête de femmes en pâte blanche de chaque côté. hauteur 63 cm. Valeur 650 fr.").

Important vase en porcelaine dure de Sèvres.

 

Livré pour le Palais royal de Saint-Cloud.

 

Vase en porcelaine dure de Sèvres de forme Jasmin Cornet à anses rosaces, de 1ère grandeur, à fond brun foncé, orné au centre d'un portrait en camée de Nicolas Poussin dans une couronne de feuilles de laurier en or réunie par une palmette et surmontée d'une étoile, les bords à décor polychrome d'une frise ornée de grecques, de fleurs et de feuillages stylisés. D'une paire : le second vase était orné d'un portrait en camée représentant le Sueur ou Le Brun (les archives diffèrent sur ce point, voir ci-après).

Bon état, restaurations aux anses et au niveau du piétement.

Manufacture royale de Sèvres, 1835. Marque au tampon bleu. D. 23,5 cm.

Provenance :

Entré au magasin de vente le 31 janvier 1835, décrit: 2 - Vases Jasmin Cornet 1ère g(randeur), fond brun foncé, décor colorié, portraits en camée du Poussin et de Le Sueur - 244 (frs, coût de fabrication pièce) - 300 (frs, prix de vente pièce) (Arch. Cité de la Céramique, Sèvres, Vv2, 94 v°, 43).

Livré le 22 avril 1840 à la Conservation du Mobilier de la Couronne, pour l'ameublement du Palais de Saint-Cloud, décrit: 2 - Vase Jasmin Japonais (sic) 1ère (grandeur), fond brun portraits en camée de Le Brun (sic) et du Poussin - 600 (frs) (Arch. Cité de la Céramique, Sèvres, Vbb10, f°55).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now