top of page
IMG_7294.JPG
Urbino plat chasse à la perdrix - JM Bealu et Fils (1280x1196).png

JM BÉALU & FILS

Faïences et porcelaines du XVI au XVIIIe siècle.

Grande vasque portée par deux satyres assis sur le piédouche, en faïence de Nevers à décor en camaïeu bleu à l’intérieur d’une scène extrait de l’Astrée d’Honoré d’Urfé représentant Célion agenouillé devant Bélinde d’après la gravure de Michel Lasne qui s’inspire de Daniel Rabel (édition de 1647). La vasque est décorée de quatre têtes de mascaron en relief alternées de fleurs et feuilles, insectes et oiseau que l’on retrouve aussi au piédouche. Feuilles en bandeau en bordure souligné de filets bleus.

Dernier quart du XVIIe siècle.

Largeur : 61 cm ; Hauteur : 42 cm ; Profondeur : 50 cm.

Manques et égrenures repris au pied et bord de la vasque, reprises d’émail sur les satyres. 

 

Cf. pour des vasques extravagantes en faïence de Nevers, voir Camille Leprince, La Faïence Baroque Française et les jardins de Le Nôtre, ed. Feu et Talent, Paris 2014.

 

Nevers, vasque 17e - JM Bealu et Fils (1280x938).png

Coupe en majolique d'Urbino ou du duché d'Urbino à décor polychrome "a istoriato" en plein d'une scène de chasse à la perdrix animée de nombreux personnages. Vers 1590-1600,

fin du XVIe siècle. 

Diamètre : 26,3 cm. Trois morceaux recollés sur l'aile entre 11h30 et 15h30. Provenance : ancienne collection E. Vinot, Paris. 

 

D'après la gravure "Rustica sic Perdrix" 67 : La chasse aux perdrix de Jan van der Straet dit Stradanus* (1523-1605) appelé aussi Giovanni Stradamo, peintre flamandqui travailla principalement à Florence (Italie). Il fut employé par le Duc"Cosimo de Medici". Son recueil de gravures a été publié à Anvers en 1578. Le peintre de la coupe a surtout modifié les perspectives.

 

Christian BÉALU

3 rue du Bac, 75007 PARIS

Tél. 01 45 48 46 53. Port. 06 07 45 48 60

bealu@wanadoo.fr

Ecuelle à bouillon couverte et son plateau ovale, deuxième grandeur en porcelaine tendre de Sèvres à décor d'oiseaux polychrome en réserve dans des cartouches ovales or se détachant sur fond bleu lapis entièrement caillouté d'or. Dents

de loup en or sur les bords. Prise en forme de branche feuillagé

et anses double torsadées. 

 

La forme de cette écuelle a été créée à Vincennes par Jean-Claude Duplessis ainsi que les anses torsadées et la prise du couvercle en branche d'olivier.

 

Marqué K pour 1763 et N pour le peintre François- Joseph Aloncle (1758-1781). XVIIIe siècle. 

 

Longueur du présentoir : 26,5 cm. Hauteur de l'écuelle : 12,5 cm. 

Provenance : collection Merino - Masaki, France. 

 

 

 

 

Cf. pour la forme, Tamara Préaud "Porcelaines de Vincennes, les origines de Sèvres" catalogue d'exposition, Grand-Palais octobre 1977-janvier 1978, Ed. musées nationaux, Paris 1977, n°85 p.50 (3eme grandeur) et n°86 p. 51 (2eme grandeur), des versions en quatre grandeur sont listées dans les archives de la manufacture de Vincennes le 1er octobre 1752, certaines avec des présentoirs ronds, d'autres des présentoirs ovales.

Sèvres bouillon bleu lapis et oiseaux - JM Bealu et Fils  (1280x919).png
bottom of page